Comment choisir son assurance scooter ?

Le scooter est un moyen de déplacement privilégié des jeunes. En général, il circule en milieu urbain. À l’instar de tous les véhicules, le scooter est également soumis à l’obligation d’assurance au tiers. Cependant, le prix d’une assurance scooter varie en fonction de l’engin à assurer et du conducteur. Il dépend aussi des garanties optionnelles souscrites au-delà de la garantie obligatoire. Quels critères les critères à prendre en compte pour son assurance scooter ?

Souscription d’un contrat d’assurance pour son scooter

Si vous voulez souscrire un contrat d’assurance scooter, vous devez vous munir de la carte grise et du permis de conduire correspondant à son pilotage. Si le scooter est soumis au bonus-malus, vous êtes dans l’obligation de fournir un relevé d’information. Pour plus d’informations, veuillez faire le tour des agences de votre ville ou utilisez les services d’un ou plusieurs comparateurs d’assurance.

Lorsque vous trouvez l’assureur qui convient à vos besoins et à vos attentes, n’hésitez pas à y souscrire pour que votre engin puisse circuler en toute légalité. La souscription en ligne est désormais possible pour éviter d’attendre des heures dans l’agence.

La sélection des garanties

Dans le domaine de l’assurance, la seule garantie obligatoire est la responsabilité civile. Elle couvre le matériel en cas d’accident que vous causez aux tiers. Elle couvre également le passager. En revanche, si vous voulez bénéficier d’une indemnisation, il existe aujourd’hui plusieurs formules. Vous pouvez déterminer l’utilité en fonction de votre âge et de l’état et de la valeur de votre engin. Si votre scooter est neuf ou récent, optez pour des garanties permettant de sauvegarder sa valeur en cas de sinistre.

Dorénavant, il existe plusieurs options de garanties proposées par les assureurs. En voici quelques-unes pour vous mettre sur la bonne piste :

  • La formule au tiers, c’est la base. Elle ne couvre que le risque obligatoire de responsabilité civile. Elle comprend aussi une garantie « Défense pénale et recours ». Certains assureurs la dénomment comme « protection juridique ».
  • Il y a aussi la formule dite « intermédiaire ». À part la responsabilité civile, la protection juridique de base ou l’assistance, elle comprend également le vol, l’incendie et le bris de glace.
  • La garantie « tous accidents ». Au-delà des garanties proposées par les deux formules ci-dessus, elle couvre les dommages subis par votre scooter en cas de collision, en cas d’événement climatique ou en cas de vandalisme.

Mode de calcul de la prime d’assurance scooter

Le calcul de la prime est généralement basé en fonction de différents critères vous concernant et ceux de votre scooter. Pour le scooter, l’assureur prend en compte sa puissance, sa marque, son modèle, son âge et sa valeur s’il est neuf.

Pour vous, le responsable de la compagnie considère votre âge et l’ancienneté de votre permis. Il vérifie également votre antécédent s’il y a une clause de conduite exclusive ou non. Outre ces conditions, les assureurs prennent en considération d’autres critères, en l’occurrence les garanties souscrites, la zone d’utilisation et l’usage de l’engin.

Fourchette de tarification

Sur le marché de l’assurance, chaque assureur est libre de fixer son tarif comme il le souhaite. En général, en tenant compte des critères exposés précédemment, il est difficile de déterminer une fourchette de tarif exacte. Toutefois, il est bon de préciser que le tarif minimum de couverture d’un scooter 50 CC ne sera pas au-dessous de 150 et 170 euros pour un conducteur confirmé.

En assurance tous risques, pour le même engin d’une valeur de 1 200 euros, le tarif varie en fonction du conducteur, la zone, etc. Cela peut être entre 390 et 400 euros au minimum et pourra dépasser les 1 000 euros pour un jeune conducteur.